Assurance

Comment souscrire à une assurance décès ?

L’assurance décès permet de verser à votre mort, un capital aux bénéficiaires de votre choix. Ceci se fait en contrepartie d’une mensualité préalablement versée de votre vivant. Cet acte est indispensable pour la protection de votre famille. Ce mini-guide vous donne toutes les informations nécessaires sur l’assurance décès.

Assurance décès : qu’est-ce que c’est ?

L’assurance décès est une forme d’assurance vie particulière. En effet, l’assurance vie est la famille générique de tous les produits d’assurance couvrant un risque lié à la durée de vie d’une personne.

Lire également : Quelle fiscalité pour un rachat partiel d'assurance vie ?

Ainsi, l’assurance décès vise la protection de vos proches et de votre famille. En effet, en cas de décès, le souscripteur laisse une certaine somme d’argent à ses bénéficiaires. Cette somme est généralement sous forme de capital ou de rente.

Les diverses catégories d’assurance décès

Deux catégories d’assurance décès existent normalement à ce jour. Il s’agit de l’assurance décès temporaire et celle à vie.

A lire aussi : Quelle assurance habitation choisir pour sa maison ?

L’assurance décès temporaire

Lors de la souscription de ce contrat, l’assuré fixe une date limite de décès. Ainsi, la compagnie d’assurance doit verser le capital à ses bénéficiaires s’il fait objet d’invalidité ou de décès avant cette date. Dans le cas contraire, c’est-à-dire s’il décède après la date limite, il perd tout son capital.

L’assurance décès à vie

Il n’existe pas de date limite ici. Le capital peut être versé à tout moment, peu importe la date d’invalidité ou de décès. Ainsi, l’assurance décès à vie revient plus chère que celle temporaire. En effet, la compagnie d’assurance vous indemnise plus longtemps.

Quel est le moment idéal pour souscrire à une assurance décès ?

Vous pouvez souscrire à une assurance décès à partir de 18 ans. Toutefois, l’âge limite d’adhésion est de 80 ans. En effet, lors de la souscription, vous devez remplir certaines conditions contractuelles. Ces dernières dépendent de votre état de santé ainsi que de votre espérance de vie. Autrement dit, plus vous êtes âgé, plus votre cotisation mensuelle sera élevée. Dès que vous fondez votre famille ou à votre entrée dans la vie professionnelle, pensez donc à y souscrire.

Comment souscrire à une assurance décès ?

Les formalités de souscription à une assurance décès sont les mêmes, peu importe la compagnie choisie. Ainsi, vous serez appelé à répondre à un questionnaire médical pour y souscrire. Ce questionnaire est élaboré en fonction de votre capital assuré et de votre âge.

Par exemple, un jeune de 30 ans dont le capital versé excède 100 000 € est d’office soumis à une visite médicale. En effet, le capital versé varie généralement entre 2 000 € et 100 000 €. Vous pouvez opter pour un versement unique ou échelonné (en moyenne 30 € à 200 € par mois).

En définitive, pensez dès maintenant à souscrire à une assurance décès, afin de protéger vos proches. Courtier, bancassurance ou compagnie d’assurance… ils proposent tous des coûts assez attirants pour l’assurance décès.