Retraite

Comment calculer mes indemnités de départ à la retraite ?

En France et dans la plupart des pays voisins, l’âge de départ légal en retraite est fixé à 62 ans. Il est tout à fait normal de préparer votre retraite lorsqu’elle est proche ou simplement lorsque votre employeur souhaite vous mettre à la retraite parce que vous avez passé l’âge. Que votre départ à la retraite soit volontaire ou réglementaire, vous avez droit à une certaine indemnité. Découvrez ici comment calculer votre indemnité de départ à la retraite.

Montant des indemnités pour un départ volontaire à la retraite

Lorsque vous choisissez de quitter volontairement l’entreprise dans laquelle vous travaillez, vous avez droit à une pension de vieillissement grâce à laquelle vous bénéficiez d’une indemnité de départ à la retraite. Le montant de cette indemnité va varier notamment en fonction de votre ancienneté dans l’entreprise. Le tableau ci-après résume ce montant :

A lire également : Où se renseigner pour la retraite anticipée ?

Ancienneté dans l’entreprise (A) Montant de l’indemnité
A inférieure à 10 ans Aucune indemnité
A au moins égale à 10 ans et inférieure à 15 ans 1/2 mois de salaire
A au moins égale à 20 ans et inférieure à 30 ans 1 mois de salaire
A supérieure à 30 ans 2 mois de salaire

 

Ici, les modalités de calculs prennent en compte la rémunération brute perçue par le salarié avant son départ volontaire à la retraite. Si vous souhaitez faire vous-même le calcul, la formule la plus avantageuse consiste à prendre le douzième de votre rémunération brute pendant les douze mois précédents votre départ en retraite. Vous pouvez également calculer votre indemnité en considérant le tiers des 3 derniers mois tout en prenant en compte les primes ou élément de salaire annuel perçue pendant cette période.

A découvrir également : Quel est l’âge de départ à la retraite à taux plein ?

Montant de l’indemnité dans le cas d’une mise à la retraite

Lorsque vous atteignez l’âge de 70 ans, votre employeur à la possibilité de vous mettre à la retraite, même sans vote accord. Dans ce cas, l’indemnité perçue est moins égale à celle reçue pour un cas de licenciement. Elle se compose de :

  • 1/4 du mois de salaire par année d’ancienneté pour les 10 premières années ;
  • 1/3 de mois de salaire par année d’ancienneté dès la 10ème année.

Prenons un exemple pratique. On suppose que Mathilde a 15 ans d’ancienneté chez son employeur. Son salaire de référence s’élève à 1800 euro brut mensuels. Son indemnité de mise à la retraite se calculera de la manière suivante :

[(1800 euros * ¼ de mois) *10] + [(1800 euros * 1/3 de mois) * 5 années au-delà de 10 ans] = 7500 euros

Son indemnité de mise à la retraite s’élève donc à 7500 euros.